You are currently browsing the tag archive for the ‘art’ tag.


Je souhaites à tous, qui me lisez, les quelques uns qui passent une fois de temps à autres… Un Joyeux Noël et une Heureuse Année 2011. Pour moi ce sera une de changements certains, chambardements heureux et nouveauté, une Nouvelle Vie et de belles aventures à venir. Je vous en souhaites autant!


Ces temps ci, je n’en ai que pour Charlotte (j’exagère, je trouvais que ca se disais bien comme ça!) Pour vrai, depuis quelques temps, ce que j’écoutes c’est surtout son nouvel album IRM, que je trouves super !  J’ai accroché sur la chanson Le Chat du Café des Artistes reprise de Jean-Pierre Ferland, (notre romantique québécois national). Cette chanson au ton un peu morbide sur les bords, mais au son actuel auquel on accroche bien. D’ailleurs,  tout l’album est super bien ficelé aux accents parfois sombres et illuminés, mélange de rythmes africains et électros et principalement en anglais, il a été produit en collaboration avec Beck, bien connu du monde musical depuis les années 1990.

Un album à découvrir et réécouter encore et encore !!

Site internet de Charlotte – IRM  : www.charlottegainsbourg.com

Le Chat du Café des Artistes de Jean-Pierre Ferland, version remixée de L’album Jaune


Je me suis fais voler mon idée de faire un patchwork sur le thème du BLEU… J’ai volé cette page dans un magazine chez le dermato cette semaine, je la trouvais trop Cool… je savais que j’étais « IN » hahaha ! Je vous reviendrai avec mon patchwork avec le mot Bleu… la plus belle couleur du monde entier.


Ce que j’écoutes là en travaillant….   aaaargentiiinaaa….

Ils sont géniaux autant musicalement que visuellement… j’ai vu le spectacle et c’étais un pur délice !


Petit groupe assez flyé que je viens tout juste de découvrir…


Que lit notre Premier ministre « favori » ?  que je surnomme affectueusement mon beau Ken, parce qu’avouons-le, il lui ressemble un brin avec ses cheveux parfaitement placés un peu plastique et son look stérile. Mais je crois que je préfères Ken, parce qu’après tout, on pouvais bien faire de lui ce que l’on voulais.  Bon bon, ce n’est pas le but de mon article aujourd’hui, mais je ne pouvais pas passer à côté de ce fait qui m’a toujours frappé à la vue de M. Harper (You Americans, I’m jealous of your Obama you know ?!!).

J’ai lu il y a quelques temps un superbe livre de Yann Martel, intitulé Histoire de Pi.  Je l’ai adoré, car très bien écrit, qui lui a valu le Man Booker Prize. Yann Martel est un écrivain Canadien de Saskatchewan.

Depuis 2007, Yann Martel s’est lancé un défi : Envoyer un livre de façon périodique à Stephen Harper pour l’inciter à s’intéresser à l’art et prendre le temps de s’arrêter pour lire. Car depuis que ce dernier est au pouvoir, le budget alloué aux Arts a chuté drastiquement.  M. Harper ne semble pas reconnaître le besoin criant des artistes pour une aide gouvernementale.

Je vais reprendre quelques paroles si bien écrites de Yann ici :

« Nous travaillons, travaillons, travaillons, nous pressant, pressant, pressant. Parfois, à bout de souffle, nous nous disons: Mince alors, la vie passe à toute allure. Mais nous n’avons rien compris, c’est tout a fait le contraire: la vie ne court pas, elle est immobilité, quiétude. C’est plutôt nous qui courons autant. »

« …Je songeais que d’adopter une approche de subventions squelettiques aux arts, comme celle du présent gouvernement conservateur, de concevoir les arts comme de simples divertissements auxquels on devrait s’abandonner seulement après s’être occupés des affaires sérieuses de la vie, cela–conjointement à une réorganisation utilitariste de l’éducation visant l’acquisition de formations employables dans le marché du travail, plutôt que de créer des citoyens sachant penser—cela aboutit à créer des esprits qui sont post-historiques, post-culturels, et pré-robots. Ce sont des âmes vides programmées pour ne pas s’épanouir, et fort menacées par un conformisme de la pire espèce—l’intolérance et le totalitarisme—par incapacité de penser par elles-mêmes; des âmes destinées à une vie de servage soumise aux seigneurs féodaux du profit. »

Nous avons besoin des Arts et des artistes, mais pour ce faire, nous devons les aider à survivre et vivre de leur Art. L’art est le poumon de notre société. Puisse cet exercice de lecture, si lecture il y a de la part de notre Premier Ministre, lui apporter ouverture d’esprit et souplesse dans son image quasi-parfaite du conformiste et de la gestion de notre pays capitaliste.

Prenez donc quelques minutes pour prendre connaissance de la liste de 85 livres envoyés à M. Harper, vous pourriez trouver quelques inspirations de lectures… moi qui ne suis pas très liseuse, je peux me vanter que très discrètement d’avoir lu au moins un livre dans la liste, c’est La Metamorphose de Franz Kafka… je m’en souviendrai toujours de ce livre. Je vais garder cette liste précieusement afin d’enrichir ma culture littéraire !


Lors de ma dernière escapade à Montréal, j’ai pris quelques clichés intéressants. Faire de la photo la nuit en ville après la pluie rend les rues plus brillantes comme dans les films. Le ciel menaçant aux gris-bleus et les enseignes de commerces chauds contrastants avec le soir… ces énormes enseignes aux logos reconnus et ces incontournables places à smoked meet (beau lapsus ! « meet » pour rencontre  le Super Sexe, n’est-ce pas le meilleur endroit pour les rencontres vaporeuses ?) Et puis, il faudrait bien que j’en mange un big mother fu%$!! smoked meat un de ces jours !

Et dire que j’ai failli refaire le design de l’enseigne du Super Sexe… elle est toujours aussi kitch et amusante ! Ils ont bien fait de la garder telle quelle finalement car elle est probablement devenue une icône du Montréal downtown !!  Dites-moi donc, êtes-vous déjà allés dans les bas fonds du Super Sexe ?!! Faudrait que j’en fasse un sondage ! 😉

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR ACCÉDER À L’ALBUM DOWNTOWN


Par ce beau samedi après-midi, au son des écureuils, j’ai décidée de vous faire part de ma découverte récente du bar-lounge Le Consulat (rue Bleury métro Place-des-Arts). J’y suis allée pour voir Jérôme « spinner » quelques disques pendant le Festival de Jazz et j’ai passée une excellente soirée dans cette ambiance feutrée à souhaits, siroter un bon Mojito, à l’air climattt’ en écoutant de la bonne Miuzzz… Il y avais un band live ce soir là, Kalmunity un groupe assez original, composé d’ingrédients « organic » à saveur d’improvisation. Un collectif Montréalais de différents artistes, musiciens, poètes, chanteurs, rappeurs, aux origines  culturelles et artistiques variées. Leur style improvisé est assez impressionnant mélangeant les saveurs R&B, hip-hop, afrobeat, funk, reggae, soul et jazz. Leurs messages sont aux couleurs de la conscience sociale et politique underground. Ce soir là, nous étions avec Katalysta Cinco, poète aux paroles mélodiques jazzé et sexy. Vous pouvez les découvrir à tous les mardis au Consulat, ou consultez leur site internet pour plus de détails.