You are currently browsing the category archive for the ‘Famille’ category.


Pardonnez mon absence prolongée ces derniers temps, j’ai été prise dans plusieurs autres tribulations depuis quelques temps.  Entre autre un déménagement, la venue d’un futur membre de la famille qui grandit sous mon nombril (désagrément de la grossesse m’écrasant quelque peu) et puis un bon bout de peau en moins à cause d’un mélanome (cancer de peau, découvert à temps heureusement !) tout en même temps !! …et quoi d’autre… un minet (de Bengal) tout joli qui vient d’arriver dans ma vie… voici donc la photo du joli minois de mon superbe, adorable, mangeable LÉOPARDO DI CAPRIO… Mieux connu sous le nom de Cézanne.

 

Publicités

Is Love, sweet Love… J’ai suis tombée sur un article du Freshly Pressed (WordPress) où il y avais ce vidéo et  étrangement, quelques minutes plus tard, cette chanson jouais dans mon iTunes. C’étais  probablement un signe que je devais vous la partager.  Cette performance de Jackie DeShannon date de 1965,  mais le message est toujours actuel et de plus en plus de circonstance (voici les paroles). L’Amour, c’est tout ce que les gens ont besoin sur cette Terre. Ca commence par l’amour de soi (non-égocentrique) et s’ensuit l’amour pour les autres. Ce n’est pas toujours évident dans ce monde individualiste où les humains sont souvent centrés que sur eux-mêmes, mais l’Amour est tout et a le pouvoir de tout et ne doit pas exister que dans les films.


En fin de semaine nous avons reçus des amis et mon adorable belle-soeur est venue aussi et nous avons fait les fameux gnocchis traditionnels de la famiglia, c’étais la première fois que je roulais mes gnocchis, un peu comme on roule son premier joint… quoique plus simple, et probablement plus santé ! Donc, me voilà initiée à la fabrication des gnocchis. La recette est simple, ricotta et farine, le tout mélangé dans un bol, ensuite on fait un long rouleau, on coupe en petits morceaux que l’on écrase en roulant et puis la petite « pichnotte » de la fin qui crée la boulette en forme de cuiller. La forme artisanale diffère de la forme parfaite commerciale que l’on retrouve sur les tablettes, mais le goût est le même !  On fait ensuite cuire dans l’eau bouillante jusqu’à temps que les gnocchis flottent à la surface.  À cela on ajoute la meilleure sauce tomate de la PLANÈTE que je fais avec mon mari, rituel auquel j’ai pris goût à faire comme une petite tradition familiale maintenant… On sert avec du bon vino et le tour est joué.