Que lit notre Premier ministre « favori » ?  que je surnomme affectueusement mon beau Ken, parce qu’avouons-le, il lui ressemble un brin avec ses cheveux parfaitement placés un peu plastique et son look stérile. Mais je crois que je préfères Ken, parce qu’après tout, on pouvais bien faire de lui ce que l’on voulais.  Bon bon, ce n’est pas le but de mon article aujourd’hui, mais je ne pouvais pas passer à côté de ce fait qui m’a toujours frappé à la vue de M. Harper (You Americans, I’m jealous of your Obama you know ?!!).

J’ai lu il y a quelques temps un superbe livre de Yann Martel, intitulé Histoire de Pi.  Je l’ai adoré, car très bien écrit, qui lui a valu le Man Booker Prize. Yann Martel est un écrivain Canadien de Saskatchewan.

Depuis 2007, Yann Martel s’est lancé un défi : Envoyer un livre de façon périodique à Stephen Harper pour l’inciter à s’intéresser à l’art et prendre le temps de s’arrêter pour lire. Car depuis que ce dernier est au pouvoir, le budget alloué aux Arts a chuté drastiquement.  M. Harper ne semble pas reconnaître le besoin criant des artistes pour une aide gouvernementale.

Je vais reprendre quelques paroles si bien écrites de Yann ici :

« Nous travaillons, travaillons, travaillons, nous pressant, pressant, pressant. Parfois, à bout de souffle, nous nous disons: Mince alors, la vie passe à toute allure. Mais nous n’avons rien compris, c’est tout a fait le contraire: la vie ne court pas, elle est immobilité, quiétude. C’est plutôt nous qui courons autant. »

« …Je songeais que d’adopter une approche de subventions squelettiques aux arts, comme celle du présent gouvernement conservateur, de concevoir les arts comme de simples divertissements auxquels on devrait s’abandonner seulement après s’être occupés des affaires sérieuses de la vie, cela–conjointement à une réorganisation utilitariste de l’éducation visant l’acquisition de formations employables dans le marché du travail, plutôt que de créer des citoyens sachant penser—cela aboutit à créer des esprits qui sont post-historiques, post-culturels, et pré-robots. Ce sont des âmes vides programmées pour ne pas s’épanouir, et fort menacées par un conformisme de la pire espèce—l’intolérance et le totalitarisme—par incapacité de penser par elles-mêmes; des âmes destinées à une vie de servage soumise aux seigneurs féodaux du profit. »

Nous avons besoin des Arts et des artistes, mais pour ce faire, nous devons les aider à survivre et vivre de leur Art. L’art est le poumon de notre société. Puisse cet exercice de lecture, si lecture il y a de la part de notre Premier Ministre, lui apporter ouverture d’esprit et souplesse dans son image quasi-parfaite du conformiste et de la gestion de notre pays capitaliste.

Prenez donc quelques minutes pour prendre connaissance de la liste de 85 livres envoyés à M. Harper, vous pourriez trouver quelques inspirations de lectures… moi qui ne suis pas très liseuse, je peux me vanter que très discrètement d’avoir lu au moins un livre dans la liste, c’est La Metamorphose de Franz Kafka… je m’en souviendrai toujours de ce livre. Je vais garder cette liste précieusement afin d’enrichir ma culture littéraire !